Les formations

Master 2ème année BAC +5

Droit public spécialité management public local
voie direction générale et financière (DMPL-DGF) OU voie juriste territorial (DMPL-JT)

Merci de remplir ce formulaire pour recevoir le lien de cette formation par mail



Merci de remplir ce formulaire pour accéder au site pour candidater

Le master Droit public spécialité management public local a pour objectif de former, dans une optique de polyvalence, du personnel de haut niveau apte à prendre en charge la gestion publique locale dans ses différents aspects.

Le programme correspond aux compétences managériales requises pour intervenir en collectivité aussi bien sur des postes plus fonctionnels (contrôleur de gestion, responsable des finances, des marchés publics ou des ressources humaines, responsable des affaires juridiques).

Il est proposé en apprentissage, seulement à partir de la 2ème année (la 1ère année se fait en cursus initial).

Tout lire

Quels métiers ?

  • Directeur général des services ou DGS adjoint,
  • Directeur des finances,
  • Contrôleur de gestion,
  • Responsable des ressources humaines,
  • Directeur des marchés publics,
  • Responsable services juridiques,
  • Responsable du développement local,
  • Chargé de mission (action sociale, coopération décentralisée, politique de la ville),
  • Cadre financier dans les organismes, bancaires qui réalisent des opérations avec les collectivités,
  • Collaborateur de cabinet d’audit et de conseil auprès des collectivités locales,
  • Collaborateur cabinet d’avocat, etc.

Quelles missions ?

Les missions à dimension juridique, managériale ou financière, touchent aux différents domaines de l’action publique locale : finances et comptabilité, audit et contrôle, commande publique, action économique et développement local, action sociale et enfance.

Dans leur contenu, les missions peuvent elles-mêmes être des plus diverses :

  • Établir une note de synthèse, une analyse juridique, un bilan d’activité,
  • Construire et analyser les budgets,
  • Conduire un audit opérationnel d’organisation ou de performance,
  • Mettre en place un manuel de procédures et optimiser celles-ci,
  • Mettre en place une comptabilité de gestion et des tableaux de bord,
  • Conduire une évaluation de politique publique,
  • Optimiser la commande publique,
  • Prévoir, gérer et analyser l’évolution des charges de personnel,
  • Mener un recrutement,
  • Optimiser les procédures RH dans le respect du cadre légal,
  • Effectuer une veille juridique,
  • Sécuriser des opérations d’achat public : procédure de passation de marchés publics et de délégations de service public,

 

PLUS SPÉCIFIQUEMENT POUR LA VOIE DIRECTION GENERALE ET FINANCIERE :

  • Gérer projets et programmes,
  • Conduire un audit comptable,
  • Mener un diagnostic financier,
  • Construire un plan de financement,
  • Mettre en place un plan de communication,
  • Définir une politique tarifaire adaptée.

 

PLUS SPÉCIFIQUEMENT POUR LA VOIE JURISTE TERRITORIAL :

  • Traiter un dossier juridique complexe,
  • Gérer un portefeuille de contentieux,
  • Veiller à la prise en compte du cadre légal dans la décision opérationnelle,
  • Renseigner les élus et les cadres territoriaux sur les risques juridiques potentiels.

 

Où exercer l'activité ?

  • Collectivités territoriales essentiellement : Communes, Conseils départementaux, Conseils régionaux.
  • Services déconcentrés de l’État (Préfectures).
  • Établissements publics locaux : Établissement Public de Coopération Intercommunale, Centre Communal d’Action Sociale, Service Départemental d’Incendie et de Secours.
  • Structures de droit privé en lien avec le domaine de l’action publique : Société d’économie mixte locale, Société publique locale, Cabinet d’audit, Cabinet de conseil en commande publique, Société spécialisée dans l’assurance auprès des collectivités territoriales, Organisme bancaire.

Quels enseignements à l'université ?

TRONC COMMUN AUX DEUX PARCOURS

  • Finances et fiscalité locale,
  • Audit d’organisation et de performance,
  • Marchés publics,
  • Introduction à l’achat public,
  • Cas de management,
  • Atelier de recherche d’emploi (facultatif),
  • Assurance et gestion des risques,
  • Gestion des ressources humaines et statut du personnel territorial
  • Contrôle des satellites et pilotage des PPP,
  • Contrats de concession,
  • Conduite et évaluation de politiques publiques,
  • Cas de management,
  • Rédaction de mémoires contentieux,
  • Relations élus / agents territoriaux,
  • Méthodologie des mémoires individuels et collectifs,
  • Préparation aux métiers de l’administration (préparation concours, anglais, informatique).

VOIE DIRECTION GENERALE ET FINANCIERE

  • Management de projet,
  • Gestion comptable,
  • Management des systèmes d’information numérique,
  • Gestion financière,
  • Marketing territorial.

VOIE JURISTE TERRITORIAL

  • Missions d’un service juridique,
  • Contentieux des contrats administratifs,
  • Droit public de la concurrence,
  • Droit des propriétés publiques,
  • Droit des institutions locales,
  • Jurisprudence locale,
  • Question prioritaire de constitutionnalité.

 

PROJET TUTEURÉ

  • Développement de travaux individuel ou en groupe, permettant l’application des acquis de la formation lors d’exercices réels sur une problématique concrète.

 

MÉMOIRE/RAPPORT

  • Réalisation d’une étude confiée par l’entreprise d’accueil (synthèse des résultats dans un mémoire/un rapport et soutenance devant un jury).

Durée de la formation

12 mois dont 32 semaines en entreprise.
- Voie Direction Générale et Financière (DGF) : 468h de cours à l'université.
- Voie Juriste Territorial (JT) : 472h de cours à l'université.

Pré-requis

Être titulaire :

  • d’un master 1 de droit public désireux de renforcer leur spécialisation dans le domaine de l’action publique locale
  • Ou d’autres parcours peuvent également permettre d’y accéder (institut d’études politiques, master de droit privé, master en management, etc.).

 

Planning de l'alternance

Planning 2018-2019