A qui s’adresse-t-elle ?

Les étudiants apprentis – qui le souhaitent – peuvent partir à l’étranger pendant leur contrat d’apprentissage pour étudier dans un centre de formation ou travailler dans une entreprise.

 

Quels sont les avantages offerts par une mobilité internationale ?

Une période de mobilité à l’étranger permet à l’apprenti le développement de compétences linguistiques, de compétences culturelles, la découverte culturelle d’un pays, ses pratiques professionnelles, le développement personnel, une immersion universitaire à l’étranger, la découverte de patrimoine, d’un pays…

 

Quels sont les pays concernés ?

En Europe ou à l’international, la mobilité est possible uniquement dans les zones classées en vigilance normale et vigilance renforcée (cf : site du ministère de l’Europe et des affaires étrangères).

En fonction du pays (Union Européenne ou non) et de la durée de période à l’étranger, les modalités diffèrent.


Quelle est la démarche à suivre ?

 

  • Mobilité courte internationale :

Pour une période à l’étranger comprise entre 1 à 4 semaines, le projet est planifié avec l’employeur signataire du contrat d’apprentissage en France qui reste le responsable de la bonne exécution du contrat, qui verse le salaire et qui assure la protection sociale de l’apprenti.

 

  • Mobilité longue internationale :

Pour une mobilité de plus de 4 semaines à l’étranger, et pour bénéficier d’éventuels financements (Mobi-Centre…) le temps de traitement administratif est estimé entre 3 à 4 mois avant le début du séjour. Pendant la période de mobilité, certaines clauses du contrat d’apprentissage sont mises en veille.

 

Dans les deux cas, une convention est mise en place.

Le CFA des Universités accompagne les apprentis dans la constitution de leur dossier et l’obtention des financements nécessaires le cas échant.

 

Pour aller plus loin :