- Avantages de l'apprentissage -

En faisant le choix de l’apprentissage, vous vous assurez une entrée dans la vie active tout en poursuivant vos études à l’université. Les formations professionnalisantes vous permettront d’être rapidement opérationnel en entreprise.

L’apprentissage permet d’accéder à des formations universitaires gratuitement, tout en étant rémunéré.

L’expérience acquise au cours de votre formation en apprentissage facilitera votre insertion professionnelle.

Les périodes d’apprentissage sont prises en compte dans le calcul de la retraite.


Les avantages de l’apprentissage au CFA des Universités Centre-Val de Loire :

  • une équipe spécialisée dans l’aide à la recherche du contrat d’apprentissage
  • un réseau croissant d’entreprises partenaires
  • un accompagnement personnalisé et une écoute réactive des besoins de l’apprenti
  • un suivi individualisé en entreprise et à l’université
  • des promotions à taille humaine

 

- Inscriptions -

Comment devenir apprenti au CFA des Universités ?

 

Les inscriptions sont possibles du mois de janvier au mois de juin.

Rendez-vous dans l’espace formation, sélectionnez la formation de votre choix, cliquez sur « Je souhaite candidater » et vous serez redirigé vers le portail de candidature de l’université.

 

Pour suivre une formation en apprentissage, il convient de :

  • Télécharger et remplir un dossier de candidature à l’Université : sur la plateforme Parcoursup pour les formations post-bac ; sur la plateforme e-candidat (propre à chaque Université) pour les formations à partir de bac+1 jusqu’au bac+5
  • Être admis aux étapes de sélection universitaire
  • Trouver un employeur et signer un contrat d’apprentissage

- Statut de l'apprenti -

L’apprenti, un salarié à part entière.

À ce titre, il bénéficie de l’application de toutes les dispositions du Code du Travail : les conventions et accords collectifs en vigueur et qui alterne période en formation et période en entreprise.

Il a une carte d’étudiant mais n’a pas le droit à la bourse universitaire.

 

 

Couverture sociale

L’apprenti bénéficie comme tout salarié d’une protection sociale.

Dès la signature du contrat, l’apprenti doit effectuer les démarches lui permettant d’être assuré social.

À noter : des modifications concernant la prise en charge de la protection sociale des étudiants et apprentis. Plus d’informations selon votre situation (déjà salarié ou non) sur le site d’ameli


À l’issue du contrat d’apprentissage, l’apprenti bénéficie du maintien de la protection sociale (remboursement des soins, versement d’indemnités journalières…) pendant un an à compter de la date de fin du contrat.

L’apprenti peut être affilié à la mutuelle de ses parents, à celle de son employeur ou adhérer à une mutuelle personnelle.

Toutes les informations sur ameli.fr

- Les aides financières pour les apprentis -

L’aide au permis de conduire

 

Pour les contrats signés depuis le 1er janvier 2019, les apprentis peuvent bénéficier d’une aide d’un montant de 500 € pour financer leur permis de conduire.

Cette aide est financée par France Compétences, la nouvelle instance de gouvernance de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Elle est versée par le CFA à l’apprenti.
Pour l’obtenir, les apprentis doivent répondre aux critères suivants :
  • être âgé d’au moins 18 ans,
  • être titulaire d’un contrat d’apprentissage en cours d’exécution,
  • être engagé dans une auto-école et ne pas être titulaire du permis B au moment de la demande de l’aide financière.

Consulter le formulaire à remplir (la démarche pour l’obtenir y est présentée)

 

La plateforme YEP’S

 

Elle recense l’ensemble des « bons plans » de la région Centre-Val de Loire pour les jeunes de 15 à 25 ans.

Elle est gérée par le Conseil régional Centre-Val de Loire.

Rendez-vous sur la plateforme YEP’S pour tout savoir

 

Caisse d’allocations familiales

 

  • Les aides personnalisées au logement

Le calcul de ces aides s’établit sur les ressources financières de l’apprenti.

Plus d’informations sur les aides au logement étudiant

 

  • La prime d’activité

Destinée à soutenir les personnes ayant un pouvoir d’achat modeste, elle peut être perçue par les apprentis, sous réserve de remplir certaines conditions.

Plus d’informations sur le site de la CAF

 


Action Logement

 

  • L’aide Mobili-jeune®

C’est une subvention qui permet d’alléger la quittance de loyer. Elle s’adresse aux jeunes de moins de 30 ans, en formation en alternance (sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), au sein d’une entreprise du secteur privé non agricole. Le montant de l’aide s’élève entre 10 € et 100 € maximum chaque mois. L’aide est versée semestriellement durant l’année d’alternance en cours (soit deux versements représentant chacun 6 mois).

Plus d’informations sur l’aide Mobili-jeune

 

  • La garantie Visale

C’est une caution, accordée au locataire, qui prend en charge le paiement du loyer et des charges locatives de la résidence principale, en cas de défaillance de paiement. Il peut s’agir d’un logement locatif privé ou social.

Plus d’informations sur la garantie Visale

 

  • L’avance Loca-pass

L’avance Loca-pass® permet de verser immédiatement le dépôt de garantie demandé par le bailleur et de le rembourser petit à petit, sans payer d’intérêts, sur une durée maximale de 25 mois. Son montant est de 1 200 € maximum.

Cette aide au logement est ouverte aux jeunes de moins de 30 ans et aux salariés du secteur privé non agricole.

Plus d’informations sur l’avance Loca-pass

 

  • Le simulateur d’aides

Ce simulateur permet aux alternants de savoir, en quelques questions, à quelles aides ils peuvent prétendre.

- Handicap -

Pour favoriser l’accès aux jeunes en situation de handicap à l’apprentissage, il est nécessaire de se rapprocher des organismes compétents en la matière.

 

Cap Emploi

Dans le cadre d’une action spécifique financée par l’AGEFIPH, en partenariat avec le Conseil Régional, les jeunes en situation de handicap peuvent être accompagnés par Cap Emploi dans la recherche d’un contrat d’apprentissage. Ils peuvent également être accompagnés dans la mise en place des outils adaptés au handicap en entreprise (faisabilité, financement).

Chaque département dispose d’une antenne AGEFIPH.

 

MDPH

La maison départementale des personnes handicapées a une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes en situation de handicap et de leur famille.

Il existe une MDPH dans chaque département.


Services universitaires

Un service universitaire accompagne également les étudiants / apprentis en situation de handicap, dans la réalisation de leur projet d’étude (identification des besoins nécessaires au bon déroulement du cursus, aménagement du temps, …)

Accompagnement handicap à l’Université d’Orléans

Accompagnement handicap à l’Université de Tours

 

Référent handicap au CFA des Universités

Il a pour missions de :

  • Renseigner et orienter les apprentis vers les services compétents
  • Sensibiliser les entreprises au handicap et à l’adaptation du poste de travail
  • Accompagner les salariés dans leur démarche de reconnaissance et répondre à leurs interrogations

Contact CFA des Universités

 

 

 

- Mobilité internationale des apprentis -

A qui s’adresse-t-elle ?

Les étudiants apprentis – qui le souhaitent – peuvent partir à l’étranger pendant leur contrat d’apprentissage pour étudier dans un centre de formation ou travailler dans une entreprise.

 

Quels sont les avantages offerts par une mobilité internationale ?

Une période de mobilité à l’étranger permet à l’apprenti le développement de compétences linguistiques, de compétences culturelles, la découverte culturelle d’un pays, ses pratiques professionnelles, le développement personnel, une immersion universitaire à l’étranger, la découverte de patrimoine, d’un pays…

 

Quels sont les pays concernés ?

En Europe ou à l’international, la mobilité est possible uniquement dans les zones classées en vigilance normale et vigilance renforcée (cf : site du ministère de l’Europe et des affaires étrangères).

En fonction du pays (Union Européenne ou non) et de la durée de période à l’étranger, les modalités diffèrent.


Quelle est la démarche à suivre ?

 

  • Mobilité courte internationale :

Pour une période à l’étranger comprise entre 1 à 4 semaines, le projet est planifié avec l’employeur signataire du contrat d’apprentissage en France qui reste le responsable de la bonne exécution du contrat, qui verse le salaire et qui assure la protection sociale de l’apprenti.

 

  • Mobilité longue internationale :

Pour une mobilité de plus de 4 semaines à l’étranger, et pour bénéficier d’éventuels financements (Mobi-Centre…) le temps de traitement administratif est estimé entre 3 à 4 mois avant le début du séjour. Pendant la période de mobilité, certaines clauses du contrat d’apprentissage sont mises en veille.

 

Dans les deux cas, une convention est mise en place.

Le CFA des Universités accompagne les apprentis dans la constitution de leur dossier et l’obtention des financements nécessaires le cas échant.

 

Pour aller plus loin :